Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > Ouvrages > Dernières parutions (2016-2017)

Le Réveil des Sept Dormants. Un pèlerinage islamo-chrétien en Bretagne (2016)

Manoël Pénicaud. Paris, Éditions du Cerf, 2016, 528 p.

(ISBN : 978-2-204-10976-5)

JPEG - 14.1 ko
Couv. Le Réveil des Sept Dormants. Un pèlerinage islamo-chrétien en Bretagne (2016)
Disponible en mars 2016 sur le site des Éditions du Cerf (www.editionsducerf.fr)
978-2-204-10976-5
528 pages, 39 €

En ce début de XXIe siècle, la peur de l’autre – et plus exactement de la religion de l’autre – ne cesse de s’accroître. Il ressort que c’est le religieux qui cristallise l’altérité, notamment dans le cas de l’islam. Dans un contexte de raidissement des relations interreligieuses en France, cet ouvrage interroge les enjeux anthropologiques de la coexistence et du rapport à l’« autre religieux » à travers le cas unique d’un pèlerinage islamo-chrétien en Bretagne toujours actif aujourd’hui.
Dès 1954, l’islamologue Louis Massignon (1883-1962) greffait, « pour « une paix sereine en Algérie », cette rencontre avant-gardiste sur une fête patronale bretonne dédiée aux Sept Dormants d’Éphèse, aussi connus en islam sous le nom de Ahl al-Kahf (Gens de la Caverne).

Basée sur des archives inédites, cette enquête plonge d’abord dans la fabrication du pèlerinage « en train de se faire » et dans les coulisses de l’hétérotopie de Massignon : son utopie réalisée et localisée dans l’espace, où le professeur au Collège de France apparaît en « entrepreneur de l’interreligieux ». Puis, l’ethnographie contemporaine révèle une autre facette du phénomène des lieux saints partagés par des fidèles de religions différentes. Bien que pensé pour le dialogue, ce pèlerinage n’est pas exempt d’ambiguïtés, notamment envers l’islam qui, malgré l’hospitalité et l’ouverture affichées, demeure « une religion invitée dans un pèlerinage inventé ».
Ce rassemblement inattendu se présente comme un observatoire privilégié pour éclairer les défis et les difficultés des relations islamo-chrétiennes et du vivre ensemble.