Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > La recherche à l’Idemec > Atelier Présences tsiganes

Atelier Présences tsiganes


Responsable : Marc Bordigoni


Présentation


La création de cet atelier est la suite logique du travail entrepris durant le dernier contrat quadriennal (2008-2011). Il se déroule sous la forme de rencontres annuelles entre chercheurs confirmés, doctorants et quelquefois personnalités extérieures au monde de la recherche. Au fil des ans les échanges ont élargi l’espace de comparaison et ce sont maintenant des collègues italiens, belges, brésiliens ou portugais qui participent à ces journées de travail.
L’atelier « Présences tsiganes » a pour objectif la confrontation des expériences et des analyses à partir de travaux ethnographiques et/ou de sources historiques originales (comme par exemple les archives françaises d’Outre-mer). Son fonctionnement est basé sur l’échange à partir d’un thème annuel choisi. Parmi les sujets déjà abordés, on retiendra : « les institutions comme espace de rencontre », « la circulation en Europe et en Amérique latine », « le respect » et « la présence tsigane dans les archives en France, Belgique, Italie, Espagne » (ce dernier thème a bénéficié d’une subvention du Ministère de la culture et de la communication en 2009-2010).

L’atelier « Présences tsiganes » peut s’appuyer sur un fonds documentaire unique dans l’Université française. Depuis quelques années, l’Idemec a acheté de nombreux ouvrages français et étrangers et bénéficié de dons de livres et de documents par des particuliers (fonds du docteur Ely, fonds du père Valet). Cette action a obtenu le soutien du CNRS par l’attribution en 2010 d’une subvention dédiée à l’acquisition d’ouvrages et de séries de revues sur le marché des ouvrages d’occasion en Europe.

Le travail de recherche et de documentation impulsé et coordonné par l’atelier prend un sens particulier au moment même où, dans nombre de communautés tsiganes, il est possible d’observer une transformation du rapport à la mémoire, qu’elle soit familiale ou évènementielle (la deuxième guerre mondiale et l’internement en France ou le rapatriement d’Algérie). Une jeune génération, lettrée, souhaite pouvoir s’approprier un passé auquel l’accès n’est possible que par des sources d’archives extrêmement nombreuses mais bien souvent complexes. Ce phénomène est en lui-même une transformation dans le mode de constitution des identités, des rapports au monde des Gadjé (non-Tsiganes) ou au politique. Il y a une revalorisation du Voyage (y compris dans l’auto-nomination en France par l’appropriation du terme administratif de « gens du Voyage ») alors même que 95% des Tsiganes sont sédentaires tout en maintenant une culture de la circulation (H. Asséo). L’appropriation du passé peut tout à la fois faire émerger l’idée d’une unité (face aux Gadjé) et être l’occasion de se singulariser de nouveau (parmi les Tsiganes). Ces phénomènes peuvent par exemple être observés dans le développement du mouvement pentecôtiste ou dans la diffusion d’un culte à Sara, originellement provençal (Saintes-Maries-de-la-Mer), qui a pris un essor important depuis 10 ans parmi les Tsiganes du Brésil.


La recherche en direct



TELA TCHAÏ (Martha Winterstein : 1909-1993)

Tela Tchaï fut comédienne avant de se consacrer à la peinture. Gérard Gartner a reconstitué son parcours de vie à partir d’archives diverses. Les extraits de son livre, Plasticiens tsiganes(2011) (...)

Lire la suite

Recueil de textes officiels

Atelier Présences tsiganes

À l’occasion de la sortie de son livre Gens du Voyage. Droit et vie quotidienne, un recueil de textes officiels relatifs aux gens du Voyage a été élaboré par Marc (...)

Lire la suite

Documentaires

Atelier Présences tsiganes
Les documents audiovisuels représentent une part importante de la documentation globale plus ou moins récente qui concerne les communautés du Voyage. Comme il le fait pour (...)

Lire la suite

Le fonds Saint-Marcel Eysseric

Atelier Présences tsiganes
Le fonds Saint-Marcel Eysseric est celui d’un photographe de Haute-Provence (1860-1915). Il est conservé aux Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence. Dans ce (...)

Lire la suite